Road trip en famille

J’ai été une adepte de l’émission la belle vie selon Go-Van diffusée à Uni-TV avec Julien Roussin Côté. Il n’y a pas si longtemps, partir avec ma famille pour un road trip aux États-Unis consistait un de mes plus grand rêve. Je nous imaginais gambader de camping en camping avec comme seule mission de trouver les plus beaux coins nature de la région. Je rêvais de voir mes enfants s’ouvrir au monde grâce aux découvertes faites pendant ce voyage.

Les récits de famille qui sont partis à l’aventure comme ça m’inspiraient beaucoup. Comme la famille de Laurent Duvernay-Tardif qui sont partie en voilier faire le tour du monde. À l’émission Tout le monde en parle, Laurent a déjà expliqué que ce voyage avait renforci les liens de sa famille et lui a appris beaucoup sur la vie. Je trouvais qu’il s’agissait d’un héritage merveilleux.

Si tu as bien remarqué, j’ai employé le passé. Je pense encore que les voyages forment la jeunesse, mais je me demande maintenant si ce ne sont pas plutôt les aventures qui apportent les apprentissages. Si ça ne serait pas plutôt les expériences vécues pendant le voyage ou même plus précisément les apprentissages faites à mêmes ces expériences qui laissent une trace indélébile dans la personne. Je te l’ai dit, je chemine tout comme toi.

Maintenant que je me questionne sur ce qui transforme réellement ces voyages en famille en expérience formatrice, je rêve moins souvent de tout quitter et partir avec ma famille.


Je souhaite plutôt attraper chaque petit moment où l’expérience peut être dans nos vies.

Je m’explique : un beau samedi de juin, alors que nos tâches du jour sont faites (!!! c’est rare que l’on termine avant le soir…) je propose à mon mari d’aller à une plage près de la maison question que les enfants puissent jouer dans le sable et nous avec eux. Une heure plus tard, nous sommes dans l’auto avec les jeux de sable, une serviette, des collations, de l’eau et deux enfants souriants qui ont très hâte de jouer dans le sable. Nous avons passé un après-midi magnifique. Nous avons pris le temps de découvrir avec eux le lieu, de s’émerveiller avec eux devant des roches, les canards, le fleuve. Aux yeux des adultes, il s’agit parfois de banalités, mais pour les enfants se sont des découvertes extraordinaires. Pas besoin de partir des mois en autonomie pour apprendre par l’expérience.

Je réalise que ce qui a plus d’impact, c’est le mindset du parent; l’état d’esprit de l’adulte qui modèle la réponse de l’enfant face à ces stimuli.

Pour revenir à l’émission Go-Van, je me souviens que le commentaire qui revenait inlassablement des adaptes de ce mode de vie était qu’ils aiment vivre ainsi parce qu’ils avaient le temps. Ce concept intangible, mais qui vaut tout l’or du monde.


Le temps.


C’est vrai. Mais le temps est indéfinissable, changeant, abstrait. Personne ne peut arrêter le temps. Cependant, nous pouvons choisir ce que l’on fait de notre temps.


Est-ce que je dois vendre une partie de mon temps pour faire vivre ma famille ?

Oui.


Est-ce que je dois utiliser du temps pour ma santé mentale ?

Sûrement.


Est-ce que je décide volontairement d’être dans le moment présent avec mes enfants le temps d’un après-midi ? d’une journée ? d’une fin de semaine ?

Je vous le souhaite. Sincèrement. C’est cliché, mais c’est le plus beau cadeau que tu peux faire à tes enfants et à toi. Vivre pleinement, prendre le temps.


Faut-il habiter dans un van ? Je ne crois pas. Faut-il faire des choix ? Assurément. Mais si ces choix sont alignés avec tes valeurs et font du sens, tu seras confortable dans ces choix.

Je t’envoie toute la paix dont tu as besoin,

Marilyn ps.ed.

45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout