Est-ce que faire une sortie en famille, même aller juste au parc, c’est compliqué chez toi ?

Je te donne mes trois astuces incontournables pour réaliser une sortie en famille qui soit agréable et sans stress.


Une sortie en famille, sans chicanes, qui soit agréable pour tout le monde, c’est tout à fait possible.


Je te donne mes trois astuces.


1- Annonce en avance les règles.


Avant de partir de la maison, annonce tout de suite ce que vous allez faire, les comportements qui sont attendus par les enfants. Donner la directive en positif c’est-à-dire ce que les enfants vont pouvoir faire. Soit clair, précis, avec des mots que les enfants comprennent. Et répète les règles souvent soit pendant le transport et juste avant d’entrée à l’endroit où vous allez.


2- Amuse-toi avec tes enfants.


Vous faites une sortie en famille, le but ce n’est pas juste que les enfants s’amusent, c’est que toute la famille s’amuse ensemble. Donc, profites-en pour vraiment jouer avec tes enfants, de les suivre dans ce qu’ils font, de leur proposer des nouvelles avenues. Vraiment d’avoir le plaisir et l’amusement en tête.


Et vos enfants, ce qu’ils aiment le plus c’est le rire de leurs parents.


Le but d’aller au parc, ce n’est pas seulement que tes enfants bougent dehors, c’est aussi profites-en peut-être pour faire, créer leurs jeux de rôle à l’intérieur de soi, vous émerveillez, vous aussi, d’avoir quelque chose avec eux, ça va vraiment venir souder aussi les liens de votre famille.


3- Quand c’est fini, c’est fini.


Tout d’abord, tu annonces le temps avant la fin de l’activité en faisant un décompte ou propose une dernière activité.

« Hé, c’est bientôt terminé, on va bientôt s’en aller, c’est le temps de faire une dernière glissade, c’est le temps de faire…”


Puis nous à la fin, quand on quitte, le temps qu’on quitte le parc, qu’on quitte le restaurant, qu’on quitte… on dit « bye bye. » Comme si on était chez mamie et papi ou chez grand-maman et grand-papa. On dit bye bye à grand-maman et grand-papa, on dit bye bye aux amis quand on s’en va, mais on dit bye bye aussi au parc.


Ça met une fin, on dirait que psychologiquement l’enfant se dit :


« C’est terminé cette activité, on pense à autre chose, on dit bye bye, à la prochaine, on va revenir assurément au parc. »


L’enfant peut trouver frustrant d’arrêter une activité qui est adorée.


Premièrement, c’est d’accueillir ça. Il a le droit d’être fâché, il a le droit d’être déçu.

Mais ça reste comme ça, c’est le moment de quitter, alors tout le monde quitte ensemble.

Ce qui peut-être rassurant, c’est de lui dire, qu’est-ce que vous allez faire dans la prochaine activité ?


Par exemple: “Là, nous quittons le parc, nous allons à la maison, ça va être l’heure de la collation” ou “nous sommes « présentement » au restaurant, nous quittons puis rendus à la maison nous pourrions faire un casse-tête ensemble.

Assurément, trouver une activité qui va plaire à l’enfant, ça va augmenter sa motivation à changer de lieu, mais aussi ça va le rassurer sur la fin et puis le début de quelque chose d'autre.


Comme ça, ça rassure beaucoup les enfants de savoir qu’est-ce qu’on va faire, où est-ce qu’on s’en va.


Image par Tim Kraaijvanger de Pixabay


3 vues0 commentaire