Est-ce que ça t'arrive des fois d'être tanné de jouer à la police avec tes enfants?



De répéter, de devoir te fâcher, de sentir qu'il n'y a pas vraiment de cohésion, de collaboration avec tes enfants?


Eh bien je te donne mon truc ultime de maman et de psychoéducatrice pour développer cette coopération avec tes enfants.


Quel est ce truc ultime qui augmente la coopération, la collaboration des enfants?


20 minutes de jeu par jour, tout simplement.


Ça l'air simple, mais ce ne l'est pas nécessairement non plus. C'est simple, agréable, mais il faut, comme toute bonne chose, y mettre de la pratique et du soi. Je ne sais plus, mais il y a un grand sage qui disait "Les choses importantes sont parfois les plus difficiles à intégrer, à apprendre." Quand on y arrive, on est tellement fier d'y avoir mis les efforts.


On va se le dire, les enfants, ce qu'ils aiment le plus au monde, sincèrement, c'est d'être avec vous. C'est sur...


Ça dépend, ça va évoluer au cours du développement. À l'adolescence, ce n'est peut-être pas d'être avec vous qu'ils veulent le plus, mais assurément, c'est important de garder un lien qui est sain, qui est fort, avec votre adolescent.


Ce 20 minutes de jeu, s'applique à tous les âges de vos enfants.


De la toute petite enfance, où il est tout petit bébé...


Les enfants d'âge préscolaire, d'âge scolaire, et même les adolescents.


Le jeu va assurément changer au cours du développement de votre enfant.


Pour donner quelques exemples, partons de la toute petite enfance, d'un tout petit bébé.


Ce que moi j'adorais faire, c'est de me coucher à leur hauteur...Pendant une période de jeu, je m'installais avec eux et je regardais ce qu'ils faisaient. Parfois ils voulaient plus grimper sur moi, jouer physiquement avec moi. Parfois ils voulaient plus se coller.


Ensuite, quand les enfants commencent progressivement à parler, ils peuvent nous dire justement ce qu'ils préfèrent.


La période de jeu, ce n'est pas vous qui allez la diriger. C'est l'enfant qui doit la diriger.


Si vous voulez augmenter la coopération, la collaboration de vos enfants, à tous les autres moments de la routine de la journée, c'est important qu'ils aient au moins un moment par jour où est-ce que c'est lui qui décide, pleinement.


Pour les enfants d'âge scolaire, souvent ça peut être agréable de leur demander ce qu'ils veulent faire, c'est quoi les règlements. Si vous incluez plusieurs enfants avec vous, est-ce que tout le monde est d'accord avec les règlements? Essayez, comme adulte, de ne pas imposer quelque chose, mais vraiment que le groupe, que les enfants, puissent par eux-mêmes trouver leurs règles, établir leur façon de faire pour le jeu.


Ensuite, comme adolescent, c'est de lui demander. Peut-être que ça ne passera pas par le jeu, peut-être que oui, peut-être qu'il va vouloir faire du jeu vidéo. Peut-être qu'il va vouloir faire un sport avec vous.Peut-être, lui suggérer des choses, mais sans lui imposer.


Quand vous commencez ce genre de période, allez-y progressivement.


Votre enfant ne captera pas...Ne comprendra peut-être pas, du jour au lendemain, votre désir de passer 20 minutes.


Si vous ne l'avez jamais fait et qu'il est rendu à 10 ans, que du jour au lendemain vous lui dites "Bon, c'est notre période de 20 minutes de jeu, qu'est-ce que tu veux faire?"

Peut-être que vous allez un peu le déstabiliser. Allez-y tranquillement, allez-y progressivement.

Parlez-lui aussi, soyez ouverts, on joue à un jeu ouvert.


"Écoute mon grand, je trouve qu'on se chicane beaucoup, j'aimerais ça qu'on passe au moins un bon moment en famille par jour, ou toi et moi pendant la journée, que dirais-tu qu'on fasse un jeu ensemble?"


Souvent, c'est un des plus grands cadeaux que vous pouvez faire à votre enfant. Du temps, de l'attention, du un pour un, juste pour lui. Ça vaut de l'or.


Un autre élément super important, c'est d'avoir du plaisir.


C'est beau que l'enfant décide, mais si c'est vraiment une activité que vous n'aimez vraiment pas, j'allais dire qui vous horripile, qui vous fait lever le poil sur les bras et que vous savez que vous allez avoir zéro plaisir à faire ça, dites-le sincèrement à votre enfant.


Parce que si vous n'avez pas de plaisir, si vous le faites de façon un peu machinale, un peu robotique, vous n'arriverez pas au résultat escompté. Vous n'arriverez pas à augmenter la collaboration ou la coopération de vos enfants parce qu'ils vont le sentir que vous n’êtes pas authentique.