D'animatrice de camp de jour à spécialiste en activité clinique, j’ai travaillé principalement auprès des enfants, des personnes ayant une déficience intellectuelle et des personnes ayant un spectre de l’autisme et leurs familles. Suite à une technique en travail social, je décide de me diriger en psychoéducation. Le vécu partagé est la spécificité de cette discipline qui m'a attiré. 

Mes expériences de travail dans les camps de jour ainsi qu’au camp Normand-Léveillé, spécialisé auprès d’une clientèle ayant des handicaps, m’ont fait apprendre à vivre avec la nature.

 

D’animatrice à chef de camp, j’ai pu y développer mes habiletés d’animation de groupe ainsi que mon sens de l’improvisation afin de faire face aux imprévus.

 

Mes moments préférés au camp étaient le matin et le soir. Le matin, alors que le soleil est encore timide et que les campeurs et animateurs se réveillaient. Une journée neuve s’offrait à nous. C’était le moment de tous les possibles. Et le soir, après le souper, à l'heure où le soleil descend dans le ciel et lui donne une teinte rosée. Le camp se préparait alors pour une nuit reposante après une journée remplie de sourires.

SAP_9222.jpg

À la suite d’un retour à soi et de plusieurs remises en question (!), j’ai décidé de réaliser mon rêve : offrir des services en psychoéducation à mon compte.

 

L’entreprise touche à mes trois grandes passions : la famille, la psychoéducation et la nature.

 

Engagée, j’entreprends également un doctorat en psychoéducation afin d’alimenter la rechercher en intervention psychoéducative familiale en contexte de nature et d’aventure.

 

C’est dire comment je suis passionnée !